Entry: Confusion Tuesday, February 14, 2006



Hier soir, sur France 2, y'avait une émission (dont j'ai oublié le nom, mais qui ne mérite pas vraiment qu'on s'en souvienne) qui traitait du piratage musical.
Je sais qu'on raconte toujours la même chose et que ce sera mon Xème post sur le sujet, mais tout de même, j'ai appris quelques trucs intéressants.

Par exemple, j'avais oublié que BitTorrent était le premier logiciel de Peer-to-peer, le précurseur. Ce genre de logiciels permet de télécharger de la musique illégalement (ou en tout cas, uniquement des trucs illégaux pour le moment), et on les appelle maintenant aussi des "logiciels libres".
Un avocat a tout de même cité un certain "morphelus" (avec un ou deux 'l'). Il a aussi jugé totalement aberrant de télécharger 20.000 titres, argumentant que personne n'écouterait jamais autant sur une vie entière. Un bref calcul m'indique que je dois en être à entre 3000 et 5000 titres écoutés (je précise, pas téléchargés) ces dernières années, et que je vais donc mourir dans au maximum 10 ans. Pas de chance, comme on dit.

Je tiens à remercier la rédaction de France 2 pour ce superbe amalgame qui prouve une fois de plus que tant que la génération pré-années 80 sera au pouvoir, on n'arrivera jamais à un terrain d'entente. Pas que le pouvoir, en fait : certains artistes sont aussi franchement à côté de la plaque quand ils défendent les éditeurs qui ramassent la majeure partie des bénéfices.

Pour finir, et parce que l'échange de musique n'a pas que des inconvénients (ils en ont quand même parlé), je vous file le lien vers le site de Larzen, un groupe dans lequel le frère d'un copain est guitariste. Surprise, ils proposent des morceaux au téléchargement pour se faire connaître. C'est Mal™, hein...

   1 comments

Deadly_Poison
February 21, 2006   08:11 PM PST
 
T'as raison : les vieux cons, dans l'béton.
Plus sérieusement, depuis quelques décades, on vit dans une culture où les techniques et les savoirs évoluent si vite que les humains ne sont plus capables de les assimiler. Cliché vieux d'au moins 20 ans.
Donc tu te retrouves avec des vieux de 40-50 a. qui ne perçoivent même pas que leur savoir est obsolète. Bienvenue au club.
Après l'homo sapiens sapiens vient l'homo credens sapiens.
L'évolution ne signifie pas toujours progrès, il y a des branches mortes aussi.

Leave a Comment:

Name


Homepage (optional)


Comments